Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Les haut-elfes

Les haut-elfes sont les plus vieux habitants de notre monde. Ils viennent de la ville de Felwhite sur le continent de Faydwer. La créatrice des haut-elfes est la grande Tunare. Ils sont de très bons mages ou prêtres. Ils sont d'alignement bon et commencent dans la ville de Qeynos. Ils ont une grande intelligence et sont des êtres doués d'une grande sagesse.


retour à la page des espèces

Les caractéristiques des haut-elfes : 
 force : 10
agilité : 22
 résistance : 15
 intelligence : 23
sagesse : 30

 

 

 

 

 

Les traditions des haut-elfes :

 Nom
 Effêt
 Durée
 Rechargement
 Apperception +5 en intelligence
permanent

 Elven Reflexes+5 en agilité
permanent

Esoteric Study+5 aux compétences de scribe
permanent

Firiona's Zeal rajout de dommages, de type entaille
3 minutes
30 minutes
 Gift of Tunare +5 en sagesse
permanent
 
Gilding of Felwithe+5 aux compétences d'artificier
permanent

Graceful Movements  +2 défense, +2 parade
permanent

Harmonious Mind améliore la régénération de puissance hors combat, +2 sagesse
3 minutes
30 minutes 
 Strength of the Koada'Dal+3% de puissance maximale
permanent
 
Tenet of Takish'Hiz+3% de résistance, de type magie
permanent



Histoire :
        Nous sommes les premiers enfants de Tunare, mère des elfes et de toutes les belles choses du monde. Il y a très longtemps, elle marchait dans les bois lorsqu'elle vit une lueur dansant sur l'extrémité de sa robe en soie. Elle toucha la lumière et lui parla, c'est ainsi que sont nés les Koada'Dals.
Ce n'est pas surprenant que les autres soient jaloux de la place que nous occupons dans son coeur. Ce doit être difficile de se rendre compte que sa mère a un chouchou. Néanmoins, nous nous efforçâmes de travailler avec ceux qui arrivèrent plus tard.
C'est la jalousie qui est à l'origine de l'amertume des Teir'Dal, ces enfants des ténèbres aux cheveux raides qui nous provoquent en permanence. Ils se disent descendants des premiers membres de la famille royale, pour tenter de légitimer leurs revendications. Ils sont vraiment pitoyables. Les Feir'Dal rampent devant nous et font tout ce que nous leur demandons. Mais ils abîment tout ce qui leur tombe entre les mains, et viennent ensuite nous supplier d'arranger les choses. Ce n'est pas toujours facile d'être les Premiers.
Au fil du temps, nous avons construit de nombreuses villes, toutes aussi belles que gracieuses, ce qui a eu pour effet de provoquer davantage la jalousie des êtres inférieurs de Norrath. Ils nous ont attaqués, mais n'ont réussi qu'à démolir ce qu'ils étaient incapables de créer eux-mêmes. Il y a beaucoup d'épisodes de ce type dans notre histoire, au cours desquels les êtres inférieurs ont fait payer leur colère et leur frustration aux Koada'Dals. Et bien sûr, lorsqu'un partisan du bien est attaqué, c'est nous que l'on appelle en premier au secours. Ça devient lassant.
Nombreux sont ceux qui ont essayé de nous éliminer, mais ces maudits Teir'Dals sont tout simplement trop stupides pour se rendre compte qu'ils ne pourront jamais gagner. Pendant la Guerre de Fay, ces crétins se sont alliés à toutes sortes de créatures abominables pour tenter de détruire Felwithe.

        Les Teir'Dals luttèrent sans honneur ni plan, comme on pouvait s'y attendre. Ceux qui luttent avec honneur sont parfois surpris par la traîtrise. Ces misérables ordures de Neriak réussirent à pénétrer dans Felwithe et tuèrent notre Roi, Tearis Thex.
Ils se considérèrent comme victorieux et crièrent leur triomphe mais eux aussi se firent massacrer. Notre Roi méritait une mort honorable, pas une mort barbare. Bien sûr, l'honneur n'est pas un concept qu'ils puissent comprendre.
Tunare n'a pas abandonné ses Premiers enfants. Elle nous a aidés à comprendre les méthodes de Teir'Dals, et nous avons pu les repousser. Ils avaient naturellement laissé leurs arrières sans protection ; ils attendaient sans aucun doute des renforts. Au lieu de ça, ils furent abandonnés par leurs propres chefs. C'est ainsi que ça se passe chez eux.
Tout au long de l'Âge de la guerre, nous avons envoyé de l'aide aux forces qui défendaient Tunaria, que les humains appelaient "Antonica." Nous ne comprendrons jamais qu'une race de barbares parvenus puisse supprimer le nom de Tunare et le remplacer par celui d'un autre humain.
À la fin, c'est Tunare seule qui a envoyé de l'aide à ses Premiers enfants pendant que les autres dieux restaient silencieux. Elle ne nous est pas apparue directement, mais nous la ressentions dans nos veines. Une foi aussi forte que la nôtre est toujours récompensée.

        La Bataille du Défi se termina et beaucoup d'entre nous restèrent près de Qeynos pour diriger les travaux nécessaires. Qeynos n'a jamais été une belle ville, comme Felwithe, mais pour un travail d'humains, c'est acceptable. Notre objectif était de lui injecter un peu de grâce.
Dans nos rêves, nous reçûmes le message du Tranquille. On dit que très peu d'élus reçurent la Parole directement mais ce n'est pas surprenant que les premiers enfants de Tunare aient été contactés directement. Cependant, le message était inquiétant. Inquiétant car il impliquait que nous devions trouver refuge dans les villes des hommes. Les villes des hommes, pas Felwithe ! C'était comme si notre foi était en train d'être testée. Devions-nous tenir compte du message ou rester à Felwithe ?
Quelques-uns des nôtres ont décidé de rester à Qeynos au lieu de retourner immédiatement à Felwithe récupérer nos œuvres d'art et nos chers héritages. Hélas ! Nous ne savions pas que le malheur annoncé dans la Parole arriverait aussi vite ! La Fissure changea la forme des terres à tout jamais, et rendit les mers impossibles à traverser. Tunare compatissait, mais ne put pas cette fois nous guider jusqu'à chez nous.
Les dieux étaient-ils en train de punir les autres pour leur belligérance ? De nombreux savants pensent que c'est le cas ; ils ont perdu la foi qu'ils avaient en leurs créateurs et ont commencé à se détruire les uns les autres. Lucline a certainement explosé par leur faute.
        Nous sommes les Premiers enfants, et nous continuons à veiller sur le reste du monde au nom de Tunare. C'est une tâche difficile et beaucoup n'apprécient pas notre aide. Nous continuons pourtant à faire notre devoir, car nous sommes conscients de nos responsabilités en tant que Premiers.

 
Lyk